Épilation définitive : laser ou lumière pulsée ?

Malgré leur rôle indéniable, les poils représentent pour des motivations esthétiques ou hygiéniques un réel désagrément. Pour les hommes ou pour les femmes, l’élimination des poils est une priorité qui concentre les plus grands soins.

Dans différentes zones du corps, une batterie de procédés et techniques sont utilisés pour venir un bout des poils. Durable dans le temps ou à effets temporels, le résultat de l’épilation ou du rasage varie suivant les technologies utilisées, les caractéristiques des dispositifs, mais aussi la nature de la pilosité et de la peau.

Du rasoir manuel au rasoir électrique, les innovations se succèdent pour garantir un maximum d’efficacité et confort pour une expérience d’épilation ou de rasage unique et agréable.

C’est le cas de l’épilation définitive qui depuis son apparition a fait ses preuves dans les rangs des adeptes de l’épilation. Cette technique qui fait ravage autant chez les femmes que chez les hommes se fait via différents procédés. L’arbitrage entre ces derniers se fait sur la base de considérations qui relèvent des caractéristiques de la pilosité, de l’adéquation de chaque procédé à vos besoins et à vos contraintes budgétaires.

Épilation définitive c’est quoi ?

L’épilation définitive, comme son nom l’indique est une technique qui consiste à éliminer d’une manière permanente les poils sur différentes zones du corps. L’épilation définitive qui s’étale dur différentes séances pallient aux inconvénients de la cire, des rasoirs manuels et des crèmes dépilatoires.

L’épilation définitive consiste à agir sur le système pileux de manière à éliminer la repousse. Cette action dure dans le temps mais n’est pas permanente. L’objectif ultime étant de réduire la fréquence d’épilation au maximum. Il faut alors comprendre par la dénomination définitive le sens longue durée.

L’épilation avec la lumière pulsée, au laser ou l’épilation électrique sont les trois déclinaisons de l’épilation définitive. Ces dernières consistent à utiliser la lumière à haute intensité ou des petites décharges électriques pour éliminer d’une manière efficace le poil.

La différence entre le laser et la lumière pulsée est la nature de la lumière envoyée. Le premier prime en intensité de part l’unicité de longueur d’ondes qui concentre l’action d’élimination des poils.

Entre ces techniques, le laser ou l’épilation avec lumière pulsée sont adaptés à différentes zones alors qu’il judicieux d’utiliser l’épilation électrique pour les zones limitées en terme de grandeur, cependant il n’y a aucune contrainte par rapport à la nature du poil ou la teinte de la peau. Contrairement à l’épilation avec laser ou lumière pulsée qui donne de meilleurs résultats pour la peau dont la teinte contraste avec la couleur du poil. Donc le poil foncé avec la peau claire est la combinaison gagnante pour un résultat optimal.

Il est vivement conseillé de commencer les séances d’épilation définitive à partir des vingtaines pour obtenir satisfaction et réduire le nombre de séances nécessaires.

Les séances d’épilation définitive de part leur délicatesse imposent une exécution professionnelle. En général, ce sont les médecins ou les centres esthétiques spécialisés qui représentent les meilleurs endroits pour réaliser son épilation définitive.

Néanmoins, les épilateurs à lumière pulsée pour usage personnel ont modifié la donne, de manière à pouvoir réaliser l’épilation définitive chez soi en toute autonomie. Les grands fabricants de l’univers de l’électro-beauté se sont lancés dans la production des épilateurs à lumière pulsée dans une variété de modèles pour répondre aux besoins des adeptes de l’épilation définitive à domicile.

Pour ce qui est de la fréquence des séances pour la lumière pulsée ou le laser, elle dépend de la zone traitée. Généralement, le visage exige de 6 à 10 séances avec des intervalles d’un à deux mois. Pour les autres membres, cinq à huit séances suffisent avec des intervalles de deux à trois mois.

Épilation définitive : les zones cibles

Plusieurs zones du corps forment des cibles potentielles pour l’épilation définitive. Comme c’est le cas pour la zone maillot, pour laquelle il faut privilégier l’utilisation de la lumière pulsée ou du laser, l’épilation électrique étant relativement douloureuse pour cette zone sensible.

Pour les aisselles, les trois techniques peuvent être utilisées. C’est le cas pour les jambes exception faite de l’épilation électrique qui est déconseillée parce qu’elle demande plus de temps.

De part une rapidité relative, le dos, les épaules et le torse pour les hommes sont entretenus avec la lumière pulsée ou le laser pour 6 à 10 séances.

En dernier lieu, le visage compte plusieurs zones cibles comme c’est le cas pour le menton, les sourcils, ou encore la lèvre supérieure. Suivant la méthode, le nombre de séances varie entre 6 et 15 séances.

Réaliser un choix entre laser ou lumière pulsée pour une épilation définitive, se base sur la connaissance des caractéristiques de chaque procédé. Mais au-delà de ces considérations, la contrainte qui tranche en fin de compte est d’ordre économique, puisque la lumière pulsée est plus abordable que l’utilisation du laser.

Épilation définitive : le laser

Le laser est une technique qui consiste à envoyer des radiations tout au long du poil jusqu’à la racine sans abîmer la peau. La mélanine contenue dans le poil permet d’assurer ce passage, pour chauffer la racine et par voie de conséquences la détruire.

Pratiqué par des médecins dans la majorité des cas des dermatologues, la lumière du laser est très particulière. A une seule longueur d’onde qui cible une seule couleur, elle est orientée dans une seule direction pour concentrer l’intensité d’action. Un rayon infrarouge hautement concentré perturbe le cycle de croissance du poil causant ainsi un dommage au follicule plus important. Le laser touche ainsi directement le poil sans aucun risque d’impacter les tissus à proximité pour une épilation confortable.

Cette grande précision est un point de distinction non négligeable entre les deux techniques d’épilation définitive. Avec une tête de 2 jusqu’à 8 cm², le passage de la machine brûle les poils. Des petits points noirs apparaissent avec la possibilité de rougeurs et de gonflements discrets, et une semaine après les poils commencent à tomber. Chaque séance engendre la chute de 15 à 20% des poils.

C’est une technique qui est peu douloureuse car en général les appareils sont équipés de système de refroidissement de la peau qui évite la sensation de cuisson. Pour les plus sensibles entre vous, les spécialistes recourent à l’utilisation de crème anesthésiante.

Après traitement, le réduction des poils est estimée entre 60 et 80% pour cette méthode qui présente l’avantage d’être plus sécuritaire puisqu’elle s’effectue entre les mains de spécialistes. Ainsi les effets secondaires de cette méthode sont limités.

Préparation
Une bonne préparation évite les mauvaises surprises pour satisfaire à la perfection vos besoins.
Avant de réaliser une épilation avec laser, il faut raser les zones cibles au moins 2 jours auparavant. En plus de cet entretien, il faut se protéger du soleil car la peau bronzée altère les résultats escomptés de l’utilisation du laser.

Fréquence
Plusieurs séances sont nécessaires pour une élimination durable des poils. Les séances sont espacées avec 4 jusqu’à 8 semaines pour donner le temps aux poils d’atteindre la phase de repousse. La zone d’épilation influence la durée de la séance qui varie entre 15 minutes et 1heure.

Précaution
Comme tout procédé, il faut comprendre que plusieurs effets indésirables peuvent survenir en cas de mauvaises manipulations. C’est pour cela qu’il faut tester le laser sur les zones cibles avant de passer à l’action, et qu’il faut bien régler l’appareil pour éviter les brûlures.

Le laser est adapté à des types de peau bien déterminés. Sur une peau trop foncée ou trop claire, vous n’obtiendrez pas satisfaction. Il faut comprendre que le poil doit bien être coloré alors que la peau doit être claire pour des résultats optimaux. Cependant les innovations technologiques ont permis de développer un laser qui s’adapte à la peau mate.

Paradoxalement, et à cause de dérèglement hormonal pour certains cas, le laser peut stimuler la repousse des poils au lieu de la réduire.
Entre les différentes séances de laser, l’exposition non protégée au soleil est proscrite.

Épilation définitive : la lumière pulsée

L’épilation à lumière pulsée connue aussi sous le nom IPL –Intense Pulse Light- à l’instar de l’épilation avec laser est une technique d’élimination des poils sur la base d’utilisation de lumière. Dans ce procédé, plusieurs longueurs d’ondes sont émises dans le cadre d’une lumière à large spectre variant entre 700 et 1200 nanomètres. Ainsi l’action ne cible pas le poil seulement, pouvant ainsi impacter les tissus voisins, chose qui limite la chaleur au contact du poil, et par voie de conséquence l’efficacité se trouve réduite. Aussi le bulbe pileux est endommagé et non pas détruit comme c’est le cas pour l’utilisation du laser.

De ce fait, il est possible d’accroitre le nombre de séances comparé au laser pour avoir des résultats comparables à ce procédé. Le principe de base est le même que celui du laser, puisque le follicule pileux est la cible de la chaleur générée par l’action de la lumière. Cela va de soi pour la préparation qui consiste aussi à raser la zone cible avant et d’espacer l’exposition au soleil et une séance d’IPL de 24 à 48h.

Encore une fois la grande gagnante est la peau claire à poils foncés qui donne les meilleurs résultats de part une meilleure absorption comparée aux poils clairs. Suivant les différentes zones du corps, la durée de la séance varie entre 5 et 15 minutes. Pratiquée au niveau des instituts de beauté, plusieurs procédés permettent de la faire à domicile en toute autonomie.

L’IPL se caractérise par un modus operandi simpliste. L’appareil qui passe sur la zone à traiter envoie un flash dont l’intensité s’adapte au type de la peau et à la couleur des poils. On note parfois l’occurrence de rougeurs après la séance.

Pour ce qui est de l’épilation à lumière pulsée à domicile, plusieurs critères sont à prendre en considération pour choisir le dispositif qui va accompagner votre routine d’épilation.

Un premier critère important est la nature de la peau et des poils. Idéalement conçu pour la peau clair avec poils foncés, l’épilateur à lumière pulsée est maintenant présent en modèles qui s’adaptent à différents types de peau et à différentes couleurs de poils.

Vient ensuite la taille de la fenêtre de l’épilateur qui doit s’adapter à vos besoins. Pour le traitement de zones sensibles comme c’est le cas des aisselles, le maillot ou le visage, il est judicieux d’utiliser des épilateurs à fenêtre de taille qui varie entre 2 à 3 cm². Pour les zones plus étendues, comme les jambes, le dos ou le torse, un appareil à fenêtres larges est plus adéquat en termes de rapidité et d’efficacité. Il existe néanmoins des modèles avec têtes interchangeables qui permettent de traiter les différentes zones en un seul dispositif.

Un autre critère entre en jeu, la puissance des flashs mesurée en joules. Cette dernière doit être faible pour les peaux fines et sensibles, et plus importante pour les peaux robustes.

Il existe des modèles avec fils alors que d’autres sont sans fils. Cette caractéristique est plus en relation avec le côté ergonomique et la facilité d’utilisation de l’appareil. Puisque le modèle avec fil qui ne dispose pas d’une autonomie d’utilisation est encombrant en termes d’utilisation surtout pour le soin de zones sensibles difficile d’accès comme la zone maillot.

En dernier lieu, il existe le nombre de flash. Si rechargeable le problème ne se pose pas. Pour le modèle non rechargeable, le nombre de flash détermine la longévité de l’épilateur, donc il permet d’avoir une visibilité sur le rendement de votre investissement en termes de rapport prix et durée d’utilisation.

Précaution d’emploi
Une règle d’or pour l’épilateur à lumière pulsée est l’adéquation de la couleur de la peau et du poil à l’intensité de la lumière pour des résultats optimaux sans mauvaises surprises.

Pour une utilisation en toute sécurité, il convient d’utiliser des lunettes de protection pour les yeux. Ces dernières peuvent être fournies avec l’épilateur.

Généralement, l’épilateur dispose d’un système de sécurité qui permet de déclencher le flash au contact de la peau pour éviter des accidents de manipulation. Dans le cas d’absence de ce système, il faut veiller à déclencher l’impulsion au contact de la zone cible seulement.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *